Le magasin sans stock est-il l’avenir des retailers ? À l’ère du Phygital, adapter l’une des caractéristiques du e-commerce aux boutiques physiques semble de plus en plus d’actualité. Poussons la porte des magasins zéro-stock de demain !

Magasins physiques et en ligne doivent devenir complémentaires, dans une approche parfaitement unifiée du commerce. En effet, si les boutiques continuent de simplement présenter des articles sur des étagères, leur différenciation avec les boutiques en ligne, même avec celle de leur propre marque, est nulle. Il leur faut impérativement se démarquer et apporter autre chose. Le secret réside ici : les consommateurs se déplacent encore majoritairement dans les points de vente pour l’expérience vécue in situ ! Eh oui, cette plus-value est et restera l’apanage des boutiques et de leurs vendeurs : les conseils qu’ils apportent couplés à la possibilité pour les acheteurs de tester les produits. Aux marques à entrer pleinement dans l’ère du Phygital et inventer les boutiques de demain.

Le zéro-stock existe depuis 1960 !

Cette méthode de gestion des commandes sans stocks a été inventée par Toyota dans les années 60. D’origine industrielle donc, cette petite révolution s’est répandue de manière fulgurante depuis l’émergence des nouvelles technologies. Le Drop shipping de son petit nom, bénéficie en effet particulièrement aux boutiques en ligne qui s’affranchissent ainsi de toute gestion directe de leurs stocks. Les expéditions aux clients sont directement effectuées par le fournisseur en fonction des commandes passées sur le site. Drop shipping signifie tout simplement “expédition au compte-gouttes”.

Il est évident que le drop shipping ne s’adapte pas forcément à tous les domaines du retail. Aux retailers d’adapter cette innovation et inventer les magasins de demain. La notion de zéro-stock s’applique alors aux seules boutiques et non pas à toute la supply chain.

Comment ? En transformant les boutiques en lieu d’expérience unique à l‘instar de la marque de vêtements masculins Bonobos. À New York, des showrooms de la marque proposent aux clients de simplement essayer les produits exposés. Les conseils d’un vendeur et des rafraîchissements accompagnent l’expérience. Le client commande ensuite directement en boutique ou une fois rentré chez lui et reçoit ses achats à domicile. Plus de sacs à porter !

Digitalisation de la gestion des stocks

Un constat émerge alors immédiatement : le zéro-stock n’est envisageable que s’il est accompagné d’une méthode de gestion des stocks sans coutures ! La problématique de la gestion des stocks est, en effet, incontournable pour les retailers. Les avantages en la digitalisant :
  • Des commandes honorées plus rapidement ;
  • Des vendeurs disposant d’une meilleure visibilité sur ce qu’ils ont ou non à disposition pour leurs clients ;
  • Des inventaires beaucoup plus rapides ;
  • Les futurs besoins des clients anticipés.
Dans ce contexte, le zéro-stock devient, en effet, possible, même pour des produits qui, a priori, ne semblent pas pouvoir se prêter au jeu. Pour exemple, la célèbre marque internationale emblématique du monde de la moto Furygan cherchait une solution innovante lui assurant une vision à 360° de ses stocks. Ils souhaitaient notamment gérer leurs prises de commande en direct et en tout lieu. Avec Moovapps BtoB Commerce, interfacée avec l’ERP Yourcegid Retail, les revendeurs disposent d’une connaissance directe et immédiate de l’évolution des commandes et de l’état des stocks. Mais également des reliquats, du suivi de téléchargement des factures ou encore de la gestion commerciale. Un outil qui permet au bureau commercial de la marque de disposer, toutes les 5 minutes, d’une mise à jour des commandes qui sont traitées et expédiées le soir même.La meilleure stratégie à adopter dans un premier temps est de créer une totale complémentarité entre magasins et site e-commerce. Un client doit aujourd’hui pouvoir trouver, payer et recevoir son produit par n’importe quel canal. Pour cela, les réseaux de revendeurs doivent être équipés de logiciel de prise de commande mobile. Ils peuvent ainsi être réactifs et apporter les solutions retail aux forces de vente en prise avec le consommateur final, clé de voûte du processus global.En second lieu, les marques devront aller au-delà de cette gestion omnicanale et miser sur une forte théâtralisation de leurs magasins. Proposer une véritable expérience et créer un lien fort entre la marque et son consommateur.

Pour mettre en place les premières briques digitales de cette nouvelle organisation, n’hésitez pas à contacter les équipes de Visiativ retail qui sauront vous conseiller puis vous accompagner.

Je partage cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin