Inauguré en octobre dernier à Paris, le 4 Casino (baptisé ainsi parce qu’il se trouve au 4 de l’avenue Franklin Delano Roosevelt), représente l’avenir du commerce de proximité – ou, du moins, l’idée que s’en fait le géant du secteur de la distribution qu’est Casino. Découverte.

Des écrans sur trois niveaux

La première chose qui marque lorsque l’on entre dans le 4 Casino, tout près des Champs-Élysées à Paris, c’est la clarté des lieux. Si elle tient tout autant aux dispositifs digitaux installés qu’à l’esprit « start-up » de la décoration, elle a au moins le mérite de flatter la rétine et de mettre en valeur les installations. Un bon point, dès les premiers mètres, pour ce concept-store inauguré à l’occasion des 120 ans du groupe Casino et exploité par Prodistribution, plus important franchisé du groupe.
De fait, le 4 Casino laisse une place importante aux écrans. Le premier se voit d’ailleurs de l’extérieur, puisqu’une vitrine à réalité augmentée attire les passants et aiguise la curiosité. Mais les écrans ne sont pas omniprésents pour autant : ils guident le client dans son choix, fournissent des informations et permettent de connaître les caractéristiques des produits, mais ils ne constituent pas la seule interface pour prendre possession de ce que l’on souhaite acheter. Bien sûr, certains sont plus imposants que d’autres : on pense par exemple au « picking wall », implanté dans un coin du magasin, qui présente les plus importantes ventes de Casino Drive et permet de les commander, ou, plus original, au mur des spiritueux, qui affiche, par un jeu de lumière, le spiritueux correspondant au besoin du client.
Autre innovation impressionnante : une borne de localisation activable à la voix, à la manière d’un Google Home. Celle-ci permet de consulter un plan du magasin mettant en avant l’endroit où se trouve le produit recherché. Plan qui peut être téléchargé sur le smartphone via un QR code.

Pas de caissier, mais de l’humain tout de même

Ouvert 24 heures sur 24, le 4 Casino a fait le pari de ne pas intégrer, dans ses équipes, de caissiers et de caissières. À la place, une caisse libre-service et 4 caisses format « kiosque », plus compactes. Mais aussi et surtout, une application smartphone, Casino Max, pour payer directement avec son mobile. Une liberté laissée aux clients qui n’empêche pas le lieu d’être sécurisé : pour en sortir et ouvrir les barrières, il faut scanner un code-barre.
Et l’humain dans tout ça ? Il est bien présent. Outre les vigiles qui s’assurent que personne n’aurait la mauvaise idée d’enjamber les barrières, des vendeurs prodiguent conseils et bons plans aux clients. D’autres employés se consacrent au « bar à croc », et préparent à la demande les croque-monsieur Lamée des clients.
Bref, Casino voulait réunir en un même lieu le meilleur de la vente en ligne et la vente physique : pari réussi, tant le digital semble au service de la relation client sans effacer le contact entre l’enseigne et le consommateur.

 

Un espace détente

Le 4 Casino parvient par ailleurs à dépasser sa fonction de magasin de proximité : si le rez-de-chaussée est consacré en grande partie aux fruits et légumes, et le sous-sol aux produits de grande consommation, l’étage est plus « relax » dans son inspiration et se veut accueillant, avec tables et fauteuils. Un espace showroom Cdiscount, de voir en situation des objets vendus sur le site, est complété par un miroir connecté, pour une expérience immersive assez impressionnante.
Bref, le magasin devient un lieu de vie, et ne se limite plus à servir pour les courses de dernière minute !

Le 4 Casino est un bon exemple de ce que peuvent faire les points de vente en matière d’innovation et de réenchantement de l’expérience client dans un contexte phygital. Inspirant !

Photos ©Daburon_Groupe-Casino

Je partage cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin