Avec la transformation numérique, les points de vente intégrés à une enseigne n’ont plus à composer avec les exigences de cette dernière. Au contraire, c’est l’enseigne qui s’adapte aux réalités du terrain. De même, les relations avec les fournisseurs sont plus faciles, plus efficaces. Mais Avec quels outils ? Qui est impliqué dans la remontée d’informations ? Quels bénéfices (augmentation des ventes, ventes additionnelles, satisfaction du client…) attendus pour le point de vente ? Voyons cela tout de suite !

De nouvelles relations avec les fournisseurs

Grâce au digital, les points de vente maximisent l’efficacité des relations nouées avec les fournisseurs. En effet, les outils connectés permettent en quelques minutes et quelques clics de passer de nouvelles commandes, de consulter les stocks, de partager ou consulter des éléments de documentation technique ou encore d’échanger, sur des produits ou des prestations…

Avant, une communication top-down uniquement…

La digitalisation du retail a eu de nombreux effets positifs. En effet, avant ce phénomène de transformation en profondeur du point de vente, le siège définissait le merchandising pour l’ensemble de ses magasins. Or, il ne pouvait, matériellement, pas prendre en compte les spécificités de chaque point de vente. Par exemple la surface disponible, l’emplacement géographique, les périodes de pics de vente, la saisonnalité liée à l’emplacement…). Par conséquent, les directeurs de magasin devaient passer beaucoup de temps à adapter les mises en rayon, et à jongler entre leur réalité du quotidien et les consignes nationales.

Aujourd’hui, des sièges qui s’adaptent au point de vente

Avec la transformation numérique, les sièges des enseignes peuvent s’adapter aux contraintes du terrain. Ainsi, ils peuvent optimiser la gestion de leurs plans de communication et de leurs surfaces de vente. Et rester au service des magasins pour réenchanter à la fois l’expérience client et celle des collaborateurs. Comment ? En mettant à disposition des points de vente des planogrammes type, pour que chaque magasin vienne piocher dans ce qui correspond le mieux à ses besoins et à ses possibilités.

Le CRM pour faciliter l’animation du réseau

Au centre de cette relation nouvelle entre les points de vente et les enseignes, se trouve des outils connectés. Avec notamment, le CRM qui permet de simplifier la collecte d’informations pour optimiser les points de vente. Que ce soit en termes de fréquentation, de ventes ou encore d’adaptations aux consignes nationales.

Une plateforme de pilotage du merchandising pour gagner en productivité

De même, en adoptant une plateforme centralisée et collaborative de pilotage du merchandising, réunissant enseignes et points de vente, il est possible de mettre à la disposition des magasins des outils de communication (campagnes, promotions, visuels…), à décliner localement. Les points de vente peuvent ainsi choisir ceux qui correspondent le mieux à leur réalité de terrain, et délaisser ceux qui n’auraient pas d’efficacité auprès de leur cible.

Je partage cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin