Parmi les grandes tendances du retail de demain qui se dessinent, la réalité augmentée occupe une place de plus en plus importante. Focus sur ce qu’elle recouvre exactement et en quoi elle impacte les marques.

Les lignes bougent en deux temps. D’un côté les consommateurs finaux sont de plus en plus informés et exigeants quant à une expérience d’achat sans couture. De l’autre, les clients professionnels des grandes marques commencent à sortir des rangs de cette génération des “digitale native”. Tous ont cette attente commune d’un parcours d’achat fluide et sans couture, à la frontière du sensoriel.

Dans ce contexte, la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR) connaissent depuis quelques années un véritable essor. Entre physique et digital, le point de vente devient Phygital et les moyens pour y parvenir révolutionnent le retail ! Show-room virtuel, modélisation de son mobilier par application… La réalité augmentée s’inscrit de plain-pied dans les modes de consommation de demain.

La différence entre réalité virtuelle et réalité augmentée 

Les notions de e-commerce b to b et de m-commerce sont bien ancrées désormais dans les mentalités. Nouveau venu dans la partie : le v-commerce ! En effet, depuis quelques années, la réalité virtuelle et la réalité augmentée font de plus en plus parler d’elles. Ces deux technologies, bien que partageant des traits communs, ont des spécificités propres. Avant d’aller plus loin, faisons le point sur la différence entre les deux :

La réalité virtuelle, apparue dans les années 90, est une représentation d’un univers en 3 dimensions qui immerge l’utilisateur dans un monde fictif. Elle nous plonge dans cet univers 3D au moyen d’un casque et de capteurs de mouvements qui vont nous faire « vivre » dans cet univers. D’une véritable immersion à une visite virtuelle à 360°, cette technologie propose différentes formes d’expériences. Toutes s’inscrivent de plain-pied dans l’expérience utilisateur et les modes de choix de demain. Un exemple marquant des avantages de la simulation 3D pour les marques : celui de la Gentle Factory pour HAPPYCHIC

En 2016,  la marque souhaite ouvrir un réseau de magasin, sans subir les aléas et les longueurs du maquettage de leurs futurs points de vente. Visiativ Retail a alors modélisé une boutique test et a invité les équipes à entrer dans leur nouvelle boutique via les lunettes VR. Elles ont alors pu discuter des points d’amélioration et pris les décisions en direct. Résultat : plusieurs semaines, voire plusieurs mois, de gagnés !

La réalité augmentée enrichit le réel avec des éléments virtuels. La technologie vise à rendre l’expérience la plus réaliste possible. Pour le moment largement développée pour les jeux vidéos, cette technologie a tout d’abord été récupérée par certaines marques de luxe comme Chanel ou Burberry qui ont développé leurs filtres sponsorisés à destination de réseaux sociaux comme SnapChat, réseau numéro un pour les fameux “digitale native”.

La réalité augmentée est désormais courante dans plusieurs domaines tels que l’éducation, l’industrie ou le monde médical. Elle est également de plus en plus présente dans le monde du fashion retail. L’exemple le plus parlant aujourd’hui : le déploiement des miroirs connectés qui commencent à trouver leur place dans de nombreuses surfaces de vente.

La réalité augmentée intervient dorénavant dans différentes étapes de vente d’un produit. Une véritable révolution de l’expérience client, en boutique comme sur internet !

Comment la réalité augmentée impacte-t-elle la promotion des marques ?

Un parcours d’achat fluidifié : la réalité augmentée permet donc d’optimiser l’agencement des lieux et l’emplacement des produits. Elle permettra demain de proposer des expériences clients uniques et ultras personnalisées. À l’instar de la marque américaine de prêt-à-porter haut de gamme Rebecca Minhoff qui propose de sélectionner et mettre à disposition la sélection en cabine d’essayage. Un service qui fluidifie le parcours d’achat et se révèle vecteur de fidélisation grâce à ces services personnalisés.

Un facilitateur de choix : la plus grande attente à ce jour sur l’apport de la réalité augmentée pour le consommateur porte sur la prise de décision. Aujourd’hui, ce sont les miroirs augmentés qui sont les plus attendus, avec leurs multiples possibilitées d’essayages sans même défaire un bouton. Demain, la réalité virtuelle pourrait entrer dans la partie avec les casques VR qui devraient simplifier davantage les modifications de choix.

Le développement du Phygital : Tester le nouveau canapé vu en boutique dans son salon, essayer une 30aine de paires de chaussures sans effort, personnaliser virtuellement un produit avant de l’acheter. Telles sont les propositions faites aujourd’hui par Ikea – Converse et Lacoste. Via leurs applications, ils mêlent ainsi  brillamment surfaces de vente physiques et vente sur internet pour un parcours d’achat disruptif en parfaite harmonie avec les attentes de plus en plus fortes des consommateurs, professionnels et finaux.

Pour une solution innovante et adaptée : contactez les experts Visiativ. Ils pourront vous présenter Perfect Shelf, la solution logicielle de merchandising 3D destinée aux fabricants de produits de grande consommation et aux détaillants. Ils sont également en mesure de vous expliquer la nécessité d’intégrer vos différents logiciels en une plateforme unique de gestion et accompagner la transformation digitale de votre entreprise.

Je partage cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin