La transformation digitale impacte tous les secteurs du retail. Celui des lunettes ne fait pas exception à cette (nouvelle) règle. Et ce, qu’il s’agisse de la manière de communiquer, de « l’histoire » racontée aux clients et des services proposés, ou encore des solutions qu’adoptent les vendeurs. Décryptage.

Les réseaux sociaux, pour se faire connaître

Nombreux sont les lunettiers à se positionner sur une cible « jeunesse ». Et pour capter cette clientèle, il faut aller là où elle se trouve : sur les réseaux sociaux notamment. Ainsi, le premier allié digital des professionnels du secteur des lunettes est incontestablement le réseau social.

Qu’il s’agisse de Facebook, d’Instagram ou encore de Snapchat, il est en effet possible d’y faire grandir sa réputation, de débusquer de nouveaux clients, de se faire connaître – et de faire connaître son positionnement. Et ça, Izipizi (anciennement SeeConcept) l’a bien compris.

Ainsi, depuis sa naissance, la marque communique énormément sur ces espaces d’échange. Elle noue des partenariats avec des influenceurs. Génère du contenu. Sponsorise des posts via la publicité. Montre ses produits et interpelle ceux qui la mentionnent. Bref, Izipizi a compris que c’était en engageant une communauté qu’elle parviendrait à se faire une place sur ce marché !

L’ère de la personnalisation

La transformation digitale doit aussi permettre aux clients de lunettiers de disposer d’un produit unique. C’est pourquoi Ray-Ban propose, dans certains points de vente et sur son site Internet, dans une démarche phygitale donc, un service de personnalisation des lunettes.

Forme, matière, attributs des verres, protections… Le client est libre de choisir absolument tous les éléments. Il repart donc avec la satisfaction d’avoir sur le bout du nez une paire de lunettes qui lui ressemble et qu’il ne verra pas sur son voisin !

Des services en plus dans les points de vente

Réseaux sociaux, services en ligne de personnalisation… La transformation digitale n’est pas uniquement l’apanage des espaces en ligne. Les points de vente bénéficient aussi de ses apports avec moultes innovations.

Les miroirs connectés permettent ainsi d’essayer n’importe quelle paire, même si elle n’est pas physiquement en stock dans le magasin. Ils aident aussi à se faire une idée des lunettes dans différentes situations (en soirée, en tenue sport, détente…) grâce à la réalité virtuelle. Enfin, ils permettent de valider une commande en quelques clics et en lien avec le vendeur !

Autre exemple de service rendu possible par la digitalisation : l’immédiateté. C’est ainsi que Lunettes Pour Tous propose des paires abordables, prêtes en 10 minutes et parfaitement adaptées aux yeux du client. Le tout grâce à une supply chain boostée par les solutions et outils connectés !

De nouveaux outils pour les vendeurs

Les vendeurs ne sont pas en reste : eux aussi profitent des nouvelles solutions digitales pour être plus efficaces et augmenter la satisfaction des clients. Lunettes Grasset & Associés, par exemple, a équipé sa force de vente du CRM Moovapps Aquarelle.

Résultat ? Des indicateurs de pilotage communs à toutes les équipes commerciales, des données clients mise à jour en temps réel auxquelles on accède à tout moment, avec ou sans connexion. Et de nombreuses fonctionnalités dont se servent les vendeurs de Lunettes Grasset & Associés au quotidien :

      • Navigation interactive sur catalogue
      • Prise de commande
      • Vision 360° de chaque client
      • Retours clients…

Appliquée aux lunettiers, la transformation digitale tient toutes ses promesses. Vous ne savez pas par où commencer ? Contactez les équipes de Visiativ au plus vite !

 

Je partage cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin